Des formations en Anglais à la carte et tout en chanson !

logotype
Portrait de ta prof de langue qui te fait apprendre l’anglais en chanson.

La Méthode French, ou comment apprendre l’anglais en chanson ?

La méthode French, c’est ma façon d’apprendre l’anglais en chanson.

La méthode French ça veut dire l’anglais, avec de la pédagogie en FRançais EN CHanson.

La méthode French, c’est l’histoiiiiiiiire de ma viiiiiiiie. 🎶

Là où les pièces du puzzle se sont assemblées.

Car non, l’Éducation nationale n’a RIEN à voir avec mon amour pour la langue anglaise.

Ça vient de bien avant.

T’es prêt pour le perso ?

L’histoire familiale. Chapitre 1 : la mère

Mon grand-père était espagnol. Je ne l’ai jamais connu. Ma mère non plus, d’ailleurs. Mais il nous a laissé en héritage l’espagnol. Ma mère m’a appris quand j’étais très jeune des comptines et chansons en espagnol.

🎶 Si vas a la romeria morena mía de San Andres

🎶 De colores se visten los campos en la primavera

Moralité : elle m’a ouvert les oreilles à d’autres sons. La mémoire auditive des tout petits est phénoménale. Je connais encore ces comptines par cœur et ça fait 45 ans que je n’y avais pas pensé…

L’histoire familiale. Chapitre 2 : le frère

Je suis née en 77. Mon frère a 6 ans de plus que moi. Il m’a offert mon ticket d’entrée pour l’anglais : le Top 50. Je chantais à tue-tête les tubes qu’il écoutait, en essayant de reproduire parfaitement les sons, sans RIEN comprendre. Mon oreille était faite. 🎶 On the night de RAF était ma chanson phare. Années 80, mes amours…

Réflexion : lors de l’apprentissage de la langue, tu commences par la parler et te faire corriger.

Pourquoi a-t-on appris l’anglais en l’écrivant le premier jour de classe en sixième, hein ?

Pourquoi ? (Eh oui, j’ai été professeure des écoles, alors que je sais que ça a changé depuis, un peu, en théorie… Mais bon, le mal a été fait et a traumatisé toute une génération !)

Arroser les graines

La graine de l’anglais était plantée. La chanson, la danse et les répétitions à l’infini l’ont arrosée et ont ensoleillé le terrain.

Pour autant, c’était du charabia. On repassera pour la prononciation.

Même quand je chantais par cœur 🎶 We are the world à la fin de mon année de CM2, ça restait très juste (pas vocalement, hein), mais il n’y avait aucun sens.

Le déclic

Et puis un jour, le déclic. Le moment Euréka, comme on dit en pédagogie. Aaaaaaah, il ne dit pas « anozerdégozbaille » mais « another day goes by » ??? WTF.

Et la lumière fut.

Je dilapidais mon argent de poche en OK Podium, Star club et autres magazines « pourris » pour avoir LA chanson sur les 4 (oui, il y avait une page cartonnée avec les paroles de 4 chansons, 3 en français (qui s’en fout ?) et 1 en anglais (trésor)). Ça faisait cher la connaissance de la chanson, mais la passion n’a pas de limites.

Je te rappelle qu’il n’y avait pas Internet à l’époque, OK ??

Après, les pochettes de CD. Enfin, l’achat des CD en priant pour qu’il y ait le livret de paroles à l’intérieur. Et méga déception s’il n’y était pas !!

Bref, j’ai construit mon anglais comme ça, avec Michael Jackson, Madonna et George Michael. Et le Top 50. Et les tubes à la radio. Et mon anglais était amusant, vivant, pas comme à l’école. Sauf avec Mme Chan, je t’en reparlerai un jour.

Et j’ai grandi. Et j’ai continué à chanter et à aimer l’anglais, qui n’était pas ma langue maternelle.

Et j’ai fait des études d’ingénieur. Et j’ai continué à faire mon sport en musique et à aimer l’anglais.

Et j’ai dû parler et écrire en anglais pour ma thèse. Et pour me mettre dans le mood, j’avais ma playlist, in English of course.

Et j’ai dû présenter des conférences en anglais pour expliquer mes travaux. Et j’ai dompté ma trouille et j’ai répété à mort pour être au top.

Puis je me suis tournée vers l’enseignement.

Et c’est donc tout naturellement que j’ai fait chanter mes élèves pour apprendre l’anglais. D’abord parce qu’à la maternelle ils ne savent pas écrire, et parce qu’en primaire ils sont déjà en train d’apprendre à écrire le français, on ne va pas en plus leur faire écrire de l’anglais ! No way.

Alors on a chanté, chanté, chanté.

Et après, quand je me suis mise à mon compte, je me suis rendue compte qu’à chaque blocage de mes élèves, j’avais en stock une petite chanson pour le débloquer.

 – I can to go?

Nope. Après “can” y’a pas de “to”. Écoute : 🎶 I never can say goodbye. Tu peux retrouver la règle en vidéo, si tu veux.

– When I will be old I will be rich.

Nope. When I am old. Après le “when”, y’a pas de “will”. Écoute 🎶 And when the rain begins to fall. Là aussi, j’ai déjà fait une vidéo explicative.

Et ce qui marchait avec les petits à l’école, marchait pour des règles plus difficiles pour les élèves ingénieurs pour leur TOEIC (🎶 A seven-nation army, pas A seven-nations army. Tu peux aussi aller voir ma vidéo dédiée à cette règle grammaticale), ou pour les adultes qui reprenaient des cours pour la conversation, à chaque fois, le passage musical filait la banane, créait un lien entre nous. L’apprentissage de l’anglais en était simplifié !

Et mes élèves ressortaient enchantés.

Et en chantant.

Comme dirait Sardou.

Et comme ça marchait quel que soit l’âge, quel que soit le niveau, et que j’avais toujours la chanson en tête, ainsi est née la méthode FRENCH : apprendre l’anglais, avec la pédagogie en FRançais EN CHanson.

Toutes tes questions sur ma façon de t’apprendre l’anglais en chanson

Eh oui, je te vois venir avec tes questions. Alors, j’essaye d’anticiper :

– Est-ce que tu nous fais uniquement apprendre l’anglais en chanson ?

Les chansons anglophones tiennent une place primordiale pour moi, tu l’as lu plus haut, à cause de l’écoute et de la répétition qu’elles offrent. Et donc de leurs opportunités pour mémoriser ! Mais, je construis aussi mes cours avec des pubs, des extraits de films, des vidéos, des audios extraits de concours… Tout ce qui m’amuse, me fait réfléchir, et… est mémorable !! Pas uniquement de la chanson car on n’a pas tous les mêmes références et certains sont parasités par la musique et n’entendent pas les paroles. Mais de toutes les façons, ça devient fluide et naturel avec chaque apprenant au fur et à mesure.

– Tu fais plusieurs formations ?

Oui, car chaque parcours et chaque besoin est unique pour apprendre une langue étrangère. Tout dépend de tes objectifs, de ton budget, du feeling entre nous !! Certaines personnes testent un format court et efficace (comme les verbes irréguliers ou le Best of TOEIC par exemple) to get their feet wet et ensuite, prennent une formation individualisée plus longue… Chacun est libre !

– On est obligé de passer par le CPF pour prendre des cours d’anglais ?

Nope. Les conditions d’utilisation du CPF sont très encadrées et règlementées. Surtout et notamment l’obligation de devoir passer en fin de formation une certification (type TOEIC). Du coup, certaines formations courtes (comme l’apprentissage des verbes irréguliers) n’ont pas du tout cet objectif et ne sont donc pas éligibles au CPF.

En revanche, si tu souhaites inclure la langue de Shakespeare dans ta pratique professionnelle, c’est tout à fait possible de mobiliser ton CPF.

Mais si tu souhaites payer les cours de ta poche, c’est possible aussi !

Si tu représentes une entreprise, et que tu veux financer une formation pour tes collaborateurs, c’est également possible. Y compris finançable par les OPCO, car je suis certifiée Qualiopi.

Quoiqu’il en soit, n’hésite pas à me contacter, on détaillera les possibilités ensemble !

– Est-ce que tu fais tous les niveaux d’anglais ?

Chaque formation a un but bien précis et est déclinable en fonction du niveau d’entrée de chacun, de son investissement, de sa capacité à perfectionner son anglais…

De mon côté, je suis hautement adaptable, grâce à mon parcours. J’ai enseigné aussi bien à l’école primaire qu’en école d’ingénieur, en passant par des grands débutants adultes.

Ma posture n’est pas la même. Mes chansons non plus 😅. Mes objectifs pour chacun non plus !

Outre le niveau d’anglais de départ, l’objectif visé est aussi capital : passer un concours (lequel ? quel score ?), préparer un voyage dans un pays anglophone, préparer un entretien d’embauche… Ces finalités ne vont pas mobiliser les mêmes capacités à écouter et à réagir, ni le même temps de travail, ni le même degré d’exigence… Du coup, il est nécessaire de bien clarifier ton objectif et je m’adapterai.

Mais comme là je travaille en distanciel, j’ai décidé pour l’instant de ne plus prendre d’élèves trop petits, ni de scolaires (sauf la formation sur les verbes irréguliers !).

– Mais tu fais des formations business en chanson aussi ?

Haha !! Qui a dit qu’on n’avait pas le droit de se faire un peu plaisir même dans le business ? Dans ce cadre-là, chansons anglaises, expressions idiomatiques, phrasal verbs, vocabulaire, grammaire, je me focalise sur ce qui est utile et essentiel.

Selon les cas et les objectifs, je collabore avec d’autres teachers pour avoir plusieurs points de vue et plusieurs accents.

What else ? S’il te reste des questions, pose-les-moi en commentaires.

Salarié qui étale ses billets devant lui afin de payer une partie de sa formation professionnelle après la réforme du CPF 2024.

Réforme du CPF 2024, bientôt 100 € de ta poche !

C’est bon, c’est officiel. La nouvelle est tombée. Ce 18 février, au micro du JT de 20 h sur TF1, le ministre de l’Économie Bruno Le Maire annonce la réforme du CPF 2024. Les débats s’intensifient autour de cette décision. Que de rebondissements lorsque le 12 mars, des précisions sont apportées. Mais alors, comment fonctionne le compte personnel de formation et qu’est-ce qui va changer pour toi cette année ?

C’est quoi le CPF, en gros ?

Le compte personnel de formation a déjà 10 ans puisqu’il a été créé en 2014, et la plateforme mon compte formation souffle, quant à elle, ses 4 bougies. L’objectif de ce dispositif est d’encourager la compétitivité des entreprises et leur efficacité. Il te permet de développer tes compétences professionnelles ou de te reconvertir, grâce à la formation.

En voilà une idée géniale (en théorie. Quand elle n’est pas détournée…) ! Tu bénéficies d’un large choix de formations de qualité. Si tu as besoin d’approfondir une compétence liée à ton poste ou même transversale, comme l’anglais, tu peux te servir de ton CPF. Du coup, tadaaaaam, tu t’ouvres de nouvelles portes pour ton évolution professionnelle (pour évoluer ou même préparer un changement de poste en toute discrétion) et tu peux aspirer à de nouveaux horizons (être plus heureux dans ton job ? gagner plus de sous ?… it’s up to you !)

Cerise sur le gâteau (icing on the cake, my gift) : tu ne paies rien pour ça, Attention. Je n’ai pas dit que c’était gratuit. Ça c’est faux et archi faux. C’est de l’argent, ça coûte quelque chose. C’est juste que tu n’as pas à le sortir de TON budget, de TA poche. Parce que, grâce au travail acharné que tu as fourni jusque-là, cet argent a DÉJÀ été cagnotté par toi et il est déjà sur un compte à part, destiné exclusivement à ça. Mais, sans vouloir te faire peur ou te spoiler la suite, ça, c’est bientôt fini.

Car depuis sa création, le CPF subit régulièrement des réformes, dont la dernière date de 2019.

Le but de ces adaptations ? Lutter contre les arnaques (coucou les faux conseillers téléphoniques qui siphonnent les CPF) et rendre le monde du travail le plus professionnel possible. Celle de 2024 va encore apporter un « petit » changement.

First things first : Qui peut bénéficier du CPF ?

Tous les travailleurs, sous certaines conditions, bénéficient du CPF. Que tu sois salarié dans le privé ou dans le secteur public, indépendant, si tu cherches un travail (et que tu as déjà bossé avant), tu as une cagnotte. Je t’explique juste après comment ça fonctionne plus en détails. No stress !

Le truc cool, c’est que ce compte est personnel (c’était dans le titre hein… Compte PERSONNEL de formation. Les mots ont un sens…😅 – du coup, si tu veux le refiler à ton gamin, c’est… N-O-N. Désolée, ce n’est pas pour ne pas te faire plaisir, c’est juste illégal).

Mais du coup, la bonne nouvelle c’est que si tu changes d’employeur ou que tu perds ton emploi, tu conserves cet argent rien que pour toi.

Personne ne peut t’obliger à l’utiliser pour financer une quelconque formation professionnelle. Attention, je répète ça a son importance. Personne, même pas ton employeur, ne peut te forcer à l’utiliser… Aaaah, j’en vois qui lèvent la main au fond, car ils ont subi une pression de la part de leur employeur peut-être ? C’est moche. Ça ne devrait pas. Les employeurs versent de l’argent sur ton CPF, c’est obligatoire. Mais toi, tu es LIBRE de l’utiliser ou pas. En revanche, ton employeur a une obligation de te former. Et il a un budget pour ça. Donc il n’a pas le droit de te dire « utilise ton CPF pour ta formation Excel cette année, tu devrais monter en compétences » (alors que toi secrètement, c’est en anglais que tu veux t’améliorer…). Donc : on ne mélange pas : ce que TOI tu veux, et ce que ton employeur veut. 🎶 Résiste…🎶

Combien tu cagnottes sur ton compte personnel de formation ?

Les règles sont un poil différentes selon les cas. Laisse-moi te montrer ça.

  • Si tu es salarié dans une entreprise privée et que tu travailles au moins à mi-temps, tu as le droit à 500 €/an, pour un total maximum de 5 000 €. Si ta quotité de travail est au-dessous du mi-temps, alors tu cagnottes un peu moins, au prorata.
  • Si tu es travailleur indépendant, tu cumules toi aussi 500 €/an, dans la limite de 5 000 €. Si ton activité est discontinue sur l’année, ce montant est minoré.
  • Si tu es fonctionnaire, il y a une légère différence. Tu ne cagnottes pas de l’argent, mais des heures de formation. Pour un temps plein, tu augmenteras ton CPF de 25 h/an, sans pouvoir cumuler plus de 150 heures acquises. Et encore une fois, pour un temps de travail partiel, le montant est aussi partiel.
  • Si tu es demandeur d’emploi, il n’y a aucun abondement sur ton CPF pendant cette période. Tu peux tout de même utiliser tes crédits précédemment acquis.
  • Dans certaines situations précises, tu peux avoir le droit à 800 €/an, dans la limite de 8 000 €. Tu es concerné si tu es salarié non qualifié, reconnu handicapé, que tu touches une pension militaire, etc. Retrouve sur cette page l’ensemble des cas particuliers qui bénéficient de cette majoration du CPF.

Étant donné qu’il faut travailler pour agrémenter ton CPF, tu ne gagneras aucun droit à la formation tant que tu es au chômage. Par contre, tu peux évidemment utiliser les crédits que tu as économisés au cours de tes activités précédentes.

Comment mobiliser ton CPF ?

Sache que ton compte personnel de formation est crédité dès lors que tu travailles. Tu n’as aucune démarche à faire pour ça. Pour une fois que l’administration est simple !

Pour avoir accès à tes droits acquis, il faut donc que tu te crées ton compte France Connect +, via le service d’identité numérique de La Poste. C’est similaire à France Connect, mais en plus sécurisé. Rends-toi sur la plateforme dédiée au CPF, et crée ton compte, en haut à droite.

T’as ensuite accès à une ribambelle de formations éligibles au CPF sur le catalogue. Pour te faire une idée, tu as le droit d’utiliser ton CPF pour :

  • des diplômes ou certifications professionnelles ;
  • le permis de conduire (auto, moto, professionnel, remorque…) ;
  • une formation dans le cadre d’une reconversion ;
  • une validation des acquis de l’expérience (VAE) ;
  • un bilan de compétences ;
  • une création d’entreprise

Même si tu t’en doutes un petit peu, je précise quand même que tu ne peux pas faire financer tout ce que tu veux. Il faut que ça serve ton projet professionnel. Alors exit les formations plancha (si tu n’es pas restaurateur. Comment ça, on ne dispose plus de son argent comme on veut ?! Ouaip…Vaste débat… On a dit que ça s’appelait compte personnel de FORMATION je te rappelle).

Mais t’en fais pas, ( 🎶don’t worry 🎶  be happy 🎶 ) j’ai mieux qu’une formation barbeuc’ ou élevage de bébés loutres à te proposer. Va checker mes formations en anglais professionnel. Là au moins, tu peux être sûr que tu vas pas t’ennuyer, en plus d’apprendre un tas de choses utiles pour ton parcours professionnel (et personnel).

Qu’est-ce qui change avec la réforme du CPF 2024 ?

Maintenant que tu as « the big picture » , let’s go to the point (allons à l’essentiel 😅…Rhooo tu vois que ça serait pas du luxe cette petite formation d’anglais 😅) . La réforme du CPF 2024 fait partie d’un grand plan du Gouvernement pour faire des économies (ou pour récupérer des sous qu’il a distribué ailleurs, va savoir…) Depuis quelques temps déjà, on entendait parler de cette réforme. Et là, ça se concrétise ! Tu vas bientôt devoir payer un forfait de 100 € pour chaque formation, et ce, peu importe les crédits dont tu disposes (Il a été annoncé 100 € le 12 Mars 2024 au JT de 20h, mais le 28 février c’était 10%…donc je ne te garantis pas que d’ici là ça ne soit pas un peu plus… Ou un peu moins…mais l’idée est là : tu vas participer !).

J’te cache pas que la décision fait débat. Côté État, on cherche à responsabiliser les apprenants pour qu’ils soient plus sérieux pour leur avenir professionnel (et à trouver de l’argent où il y en a …). Bah oui, si tu dois en payer une partie, tu vas tourner 7 fois la main dans ton portefeuille avant de faire ta formation. (Bye bye les gens qui commencent et ne finissent jamais…)

Côté salariés, on ne comprend pas trop pourquoi d’un coup, on devrait payer pour disposer de son CPF, en 2024, alors que c’est notre argent à nous, qu’on a déjà cotisé pour, et qu’il est déjà là… (donner c’est donner, reprendre c’est… ? ouais….)

Et côté formateur, eh bien, c’est un peu la panique : on sait que le nombre de dossiers va diminuer de façon significative. En plus, le coût et la démarche Qualiopi n’étant déjà pas facile pour présenter son offre sur le CPF, ça va rajouter de la difficulté aux petites entreprises (oui-oui, comme moi) …

Content ou pas, d’accord ou pas, don’t shoot the messenger !, dans tous les cas ça va bientôt changer ! La date d’application de cette réforme du CPF 2024 n’est pas précisément connue, mais il semblerait que ça devienne bien sur le devant de la scène pour très très bientôt : le décret est prévu pour le mois d’avril. Oui, AVRIL ! Moi je ne lis pas dans l’avenir (tu t’en doutes), et peut-être que d’ici là s’il y a un tollé général, ils feront marche arrière (tout le monde dans la rue pour le CPF ?) mais… Tout ce que je sais c’est que ça vaut le coup de le savoir. D’en avoir conscience. Pour peut-être, prendre les bonnes décisions de façon éclairée !

Alors, tu l’as compris, pour bénéficier d’un financement à 100 %, ça urge carrément !

À noter quand même, les demandeurs d’emploi seront exonérés de cette participation minimale.

On récapépète ?

Le CPF est une superbe opportunité pour développer et élargir tes connaissances et compétences. Les possibilités sont grandes et il serait dommage de ne pas en profiter. Mais, il te reste peu de temps pour utiliser l’argent sur ton CPF sans reste à charge.

Cet été, tu comptais frimer avec ton accent à Londres ou à New York ? Dépêche-toi de faire ta formation en anglais !

What else ?

Encore une question avant de te lancer ?

bureau_toeic_4_skills

Tout nouveau, tout chaud : le TOEIC 4 skills

(4 compétences pour les non bilingues 😅) !!

En direct live ou presque ! Car oui, j’ai fait partie de la première cohorte. Je viens de tester la première session du TOEIC 4 skills, à Paris, ce 21 février à 18 h.

J’ai la tête qui éclaaaaaaaaate 🎶🎶🎶, je voudrais seulement dormiiiiiir 🎶🎶

Pardon. Je décompresse…

Ce tout nouveau format, TOEIC 4 skills, c’est 2 h 30 d’examen et je peux te dire que c’est du concentré sucré ! T’as intérêt à être en forme, parce que tu ne vas pas chômer.

Mais pourquoi 4 ? Tout simplement parce qu’ils vont évaluer tes compétences en expression orale et écrite, ainsi qu’en compréhension orale et écrite.

Bouge pas, je t’explique comment ça se passe.

 

2 épreuves en 1

Il réunit les 2 formes qui existaient avant en une seule et même épreuve en continu : le Listening, le Speaking, le Reading et le Writing (dans l’ordre).

Tout ça sur ordinateur uniquement.

Et pour l’instant sur le centre parisien.

Cela évoluera bien vite je pense.

Tu es convoqué à 18 h.

Certains sont là uniquement parce que c’est nouveau et que ça va faire bien sur leur CV (you, smart cookie !!). D’autres sont là, contraints et forcés de passer un test d’anglais.

Mention spéciale aux gendarmes qui ont bien détendu l’atmosphère 😅.

 

Comment ça se passe ?

La préparation

À l’accueil, on vérifie ton identité, ta convocation. Tu mets tout ce qui t’appartient dans un casier fermé, incluant les montres connectées, les téléphones portables et autres.

Pas le droit de boire, de manger, d’avoir un sweat posé sur ta chaise, ni d’aller aux wawas, alors évite le grand thé vert à 17 h 30 (ce n’est que mon avis) …

Dans la salle d’examen, tu ne gardes que :

  • ta convocation ;
  • ton code d’autorisation ;
  • ton passeport ou ta carte d’identité.

Sur ta convocation, tu vas écrire une autorisation manuellement (rien de ouf). C’est aussi un moyen de vérifier ton identité.

Tu as donc jusqu’à 18 h 30 pour t’installer à ton ordinateur, éventuellement régler le son de ton casque, et faire connaissance tranquillement avec les autres candidats autour de toi.

➡️ Mon conseil : profites-en pour fermer les yeux, parce qu’après tu vas voir, c’est hyper intense : 2 h 30 rivé sur l’ordinateur !

La certification du TOEIC 4 skills

À 18 h 30, tu as le feu vert pour entrer ton numéro d’autorisation dans le but d’authentifier ta session.

Tu peux sauter la partie sur ton identité et les raisons de ton cursus. Ça, c’est plutôt cool.

Let’s go, vérifions tes compétences en anglais !

La partie Listening :

C’est une compréhension orale, comme le TOEIC en autonomie, (réf article n°1). C’est-à-dire, évolutive avec deux unités, pour mieux évaluer le niveau de langue.

  • Unité 1 : photographies, questions/réponses, conversations short talks.
  • Et pareil, unité 2 (photographies en moins).

45 questions en tout en 25 minutes.

La partie Speaking :

Là, c’est un peu bizarre. Tu entends tous les candidats autour de toi commencer à parler avant, après ou en même temps que toi.

Pour la concentration, ce n’est pas forcément idéal.

Mais, avec un bon casque et le volume à fond, tu as un bon retour sur ce que tu dis.

L’épreuve d’expression orale est la même que dans le Speaking classique.

  • 2 lectures de textes à voix haute ;
  • 2 descriptions d’images ;
  • 3 réponses à des questions ;
  • 3 réponses à des questions portant sur un document à lire (de type planning) ;
  • 1 question pour exprimer ton opinion sur un sujet.

Pour chacune, tu auras un temps de préparation et un temps pour parler.

Au total : 20 minutes d’épreuve.

La partie Reading :

Encore une fois, cette épreuve de compréhension écrite est calquée sur le TOEIC en autonomie. Cette partie est aussi adaptative et composée de deux unités incluant des :

  • phrases à trous ;
  • textes à trous ;
  • questions sur les lectures simples ou multiples.

45 questions en 37 minutes.

La partie Writing :

(Sauf si tu fais partie des pauvres candidats pour qui il y a eu un bug et que tu dois plier bagage prématurément ! Dommage… Mais ça c’est juste « teething problems », ça devrait être résolu bien vite !).

Voilà comment se déroule la phase d’expression écrite :

  • 5 questions où tu dois rédiger une phrase à partir d’une image avec deux mots imposés.
  • 2 courtes expressions écrites où tu dois répondre à une demande écrite. Cela peut être un mail ou une invitation par exemple.
  • Et, icing on the cake : tu finis avec une dernière épreuve de rédaction d’opinion, en 30 minutes. Je précise qu’il faut écrire au moins 300 mots et du coup ça fait un petit pavé à écrire !

L’attente des résultats

And Bob’s your uncle…

Voilà, 2 h 30 se sont écoulées…

T’as les neurones qui fument…

… t’es bon pour aller dormir.

Ton score TOEIC sur les parties Listening and Reading, tu peux le récupérer en 3 h sur ton compte.

Pour le Speaking and Writing, il faudra attendre 10 jours !

 

Mon avis

Testé.

Approuvé.

Parce que, trop souvent, des candidats avaient de très bons scores au TOEIC mais étaient incapables d’aligner deux mots à l’oral. Ils avaient un bon niveau d’anglais global, mais de faibles compétences linguistiques orales.

Au moins là, c’est complet !

Tu veux t’inscrire ?

Passer le TOEIC 4 skills avec CPF (sous forme de bouton)  

Passer la certification sans CPF (sous forme de bouton : contact).

À très vite

Et… ça ne s’improvise pas ce format.

Alors n’hésite pas à t’y prendre à l’avance !

Tu sais où me trouver pour tes cours de préparation au TOEIC 4 skills 🤩 !

Let’s go !

Candidat concentré sur son ordinateur en train de réussir le TOEIC Listening and Reading en ligne adaptatif pour obtenir la certification de langue anglaise.

Comment réussir le TOEIC Listening and Reading en ligne adaptatif le jour J ?

Une préparation indispensable pour réussir le TOEIC

Le but de cet article : an-ti-ci-per !! Eh oui, passer un test d’anglais, ça se prépare.

Ça va t’éviter de stresser le jour du test de langue, de faire n’imp’ emporté.e par la panique et/ou de faire des choses interdites qui feraient invalider ton test (et donc ta certification). Ça, ça serait drôlement ballot. Et de rien, c’est mon métier !

Admettons que tu as réservé ton test pour le 26 mars à 15 h. (Date fictive… Non date subliminale : c’est mon anniversaire ! Ben comme ça tu sauras !) 15 h, c’est ton heure de début de session.

Sur ta réservation, tu verras que ton heure de convocation est 45 minutes avant.

Donc à 14 h 15.

Mais, je te conseille quand même de préparer ton environnement avant. Chaque candidat doit montrer patte blanche.

Car avant ton heure de convocation, tu dois :

–          avoir avec toi ta pièce d’identité ;

–          t’installer dans une pièce fermée, calme et super bien rangée ;

–          travailler sur un bureau nickel où il n’y a absolument rien dessus (spick and span !) ;

–          filmer ton bureau, en même temps que ton écran et tes petites mains pour montrer que tu n’as pas de notes, de téléphone dessus… C’est le moment de faire un test pour bien caler ton téléphone et t’assurer que ça ne va pas se casser la goulette en plein test. Perso, j’ai utilisé un pied de tournage, tout simplement ;

–          enlever ta montre connectée (possibilité d’annulation du passage) ;

–          enlever tes écouteurs (interdits) ;

–          éteindre ton ordinateur et le redémarrer de façon à avoir UNIQUEMENT et SEULEMENT Chrome d’ouvert. Rien d’autre. Aucune application. Aucune fenêtre. Rien en veille. RIEN. Wallou. Nada. Sinon : possibilité d’annulation du passage. Si tu es sur Mac, tu QUITTES tes applis (plus de petits points noirs dessous). De toutes les façons, ça ne sera pas la peine de me la faire à l’envers, du genre « J’vous jure madame j’avais rien d’ouvert ! ». Liar, liar… 100 % des candidats qui se sont fait refuser leur passage étaient en tort, preuves à l’appui… (Genre 10 fenêtres d’ouvertes, un deuxième écran…. Pfffff… bref) ;

–          avoir ton téléphone avec l’appli Proctor Exam installée.

À 14 h 15, à ton heure de convocation, tu cliques sur le lien que tu avais reçu d’ETS après ta vérification technique. Pas avant, ça ne sert à rien, ils te diront de revenir.

Bam, tu arrives.

 

Le protocole un peu spécial de cette épreuve

Le protocole va te redemander un p’tit check technique. Oui, je sais, tu l’as déjà fait, récemment, mais c’est pas grave. C’est histoire d’être bien sûr que c’est toi, que tout marche bien, que tu n’as pas décidé de changer d’ordinateur entre-temps, que ton débit internet est suffisant.

Dans ce protocole, tu vas te prendre en photo à ton poste de travail (dégagé, tu te rappelles ?). Prendre aussi ta carte d’identité en photo.

Puis filmer avec ton téléphone la pièce de haut en bas, puis à 360 °. Tout ça pour montrer que tu es bien seul et qu’il n’y a pas moyen de tricher. Sérieux, ne triche pas, ça ne sert à rien. Tu risques d’être privé de concours pendant 1 an. Y’en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes… lol. Oui, ils ont perdu gros, et ce n’est pas une légende, c’est du vécu.

Donc, tu vas te filmer toi aussi, tes oreilles, ta trombinette (pour vérifier que c’est bien toi) toussa toussa.

 (Ça aide d’avoir tout préparé comme je t’avais dit). Ne t’inquiète pas, toutes les étapes sont indiquées dans ton appli Proctor exam au fur et à mesure.

Puis pour toute la durée de l’examen, tu cales ton téléphone correctement de façon à te filmer toi, tes mains, ton poste de travail (malin le pré-test hein ?) et puis, on enchaîne la partie administrative du test.

Boum “thrown at the deep end”: c’est en anglais hein, of course!

Tu dois renseigner ton nom, ton prénom, mais aussi où tu en es de tes études, depuis combien de temps tu utilises l’anglais, et plutôt quelles compétences linguistiques (le Reading, le Listening, le Speaking, deux à la fois, plus ?). Bref t’es limite à trouver ça intrusif, mais c’est comme ça. C’est pour voir si ça colle ton score et ton niveau d’anglais…

Si t’as fait moins d’un an d’anglais et que tu fais péter un score TOEIC à 950, c’est pas super crédible.

Et enfin, après toute cette mise en place qui garantit ton identité et le respect des règles, l’heure de test commence.

1 h.

60 minutes où il va falloir être concentré.e à fond à fond à fond.

60 minutes, parce que passer le TOEIC Listening and Reading en Ligne adaptatif dure deux fois moins de temps que la version en centre d’examen. Ça a ses avantages et ses inconvénients. Mais, clairement il y a un avantage : tu peux te permettre d’être concentré moins longtemps et ça c’est du bonheur !

Mais s’il y a deux fois moins de questions, le protocole de passage est un peu spécial, donc ne te laisse pas surprendre.

Parce que c’est DEUX vagues successives de questions.

Pourquoi 2 vagues ? C’est le mot « adaptatif » qui va avec « Toeic Listening and Reading en ligne adaptatif ». C’est comme avec un rasoir, la première coupe à peu près, la deuxième finit le job. Bon là c’est pareil : la première série détermine un score approximatif. Et en fonction, la deuxième série va être plus précise.

Partie 1 : Listening

En tout, 45 questions à faire en 25 minutes.

Tip N°1 : Je te rappelle que tu n’as 2 à 3 secondes pour réfléchir, pas plus, après, ça passe tout seul à la question suivante. Si au contraire, tu es super rapide et que tu réponds en 1 seconde, tu ne peux pas « gagner de temps » pour autant…

Tip N°2 : Il vaut mieux toujours répondre que de laisser un blanc. Il n’y a pas de points négatifs au TOEIC (ce qui n’est pas le cas de tous les concours !). Donc au pire, plouf plouf amstramgram ; et au mieux, t’as de la chance et c’est juste, mais tu choisis et tu cliques.

Si tu ne connais pas bien le format du test TOEIC et que tu veux des explications en vidéos avec les meilleurs tips pour gagner des points sur chacune des parties, avec des exemples concrets, inédits et mémorables : c’est ici que ça se passe.

Pour rappel, très brièvement :

– Partie 1 : photo noir et blanc. Un QCM avec 4 propositions. 1 seule décrit au mieux la photo. Dans ce format, il n’y en a que 3.

– Partie 2 (traditionnellement question/réponse) : Des questions à choix multiples (encore) avec 3 propositions. Une seule de correcte. Rien d’écrit. Dans ce format, sur l’unité 1, il va y en avoir environ 10.

– Partie 3 et 4 : (conversations et monologues) Là, c’est chaud. Ce n’est pas comme sur le papier, car tu n’as pas les questions à l’avance. Donc il faut être stratégique et avoir l’habitude. J’en parle aussi dans ma formation. Il va y en avoir environ 3 de chaque sorte.

Fin de l’unité N°1.

L’I.A. derrière tout ça calcule tes scores. Si t’as été exceptionnel, tu repars pour une deuxième unité (parties 2-3-4) mais plus dur (c’est là où tu vois les tableaux en plus à lire par exemple 😅). Si t’as été moyen, même niveau. Si t’as été peu performant (ce n’est pas un jugement de valeur, c’est un fait !) eh bien, tu as des questions beaucoup plus faciles. Pour les A1-A2, c’est enfin là où ils déstressent depuis que le TOEIC Bridge n’est plus reconnu… Tu peux visiter cette page si tu veux plus d’infos sur les niveaux du CECRL (Cadre européen commun de référence pour les langues). Tu trouveras à quoi correspond chaque niveau de langue en fonction des compétences en anglais en compréhension orale, compréhension écrite ainsi qu’en expression orale et expression écrite.

Ensuite, au bout de ces 25 minutes, royal : deux secondes de pause bien méritées… Et c’est reparti…

Partie 2 : Le Reading

45 questions à faire en 37 minutes.

Environ 10 pour la partie 5 (QCM grammaire et vocabulaire)

Une pour la partie 6 (mail professionnel, texte à trous).

Environ 4 pour la partie 7 (compréhension de texte, tantôt lecture simple, tantôt lecture multiple).

Là, c’est toi qui gères ton temps. Tu as environ 15 minutes pour faire l’unité 1. Comme tu as été à la bonne école parce que tu as suivi ma formation sur mes meilleurs tips, tu gères bien ton temps entre les parties 5, 6 (rapides) et 7 (lente).

Avantage du format du test adaptatif en ligne : tu peux passer une série ou une question, et y revenir s’il te reste du temps. C’est plutôt cool. Mais il faut bien gérer son temps.

Fin de l’unité 1 – Calcul intermédiaire de l’IA – Et go pour l’unité 2. Même protocole.

Fin des 37 minutes.

Voilà voilà.

Tu as (presque) fini.

Il y a un dernier truc à faire pour ne pas tout perdre :

TU PENSES À ALLER SUR LA FENÊTRE PRINCIPALE ET CLIQUER SUR END TEST !!!

Là, et seulement là, tu as fini.

Et il n’y a plus qu’à attendre sagement.

Entre 7 à 10 jours.

Le mail d’ETS qui t’annoncera le score obtenu…

Tu as encore des questions ?

N’hésite pas, tu peux toujours m’envoyer un message.

Ma façon de t’aider à réussir le TOEIC

Ah, il te reste une question ? Comment faire pour le passer, ce TOEIC adaptatif en autonomie ?

Si tu as de l’argent sur ton compte CPF, tu cliques ici pour voir les différentes formules, avec ou sans cours.

Si tu n’as pas de CPF, appelle-moi pour trouver une formule adaptée à tes besoins.

I hope it’s crystal clear ! Let’s take this TOEIC, and let’s pass it together! (Oh oui tiens, une erreur classique éliminée mine de rien !).

s