Ma mission est de te réconcilier avec l’anglais. En musique, en cartoon, en film, avec humour bref : pas comme à l’école 🤪🤪. Ta formation sur mesure !

logotype

Catégorie : Astuces

Élève en train de s’entraîner à un exercice de compréhension orale en anglais pour l’examen du TOEIC

Perfectionne-toi avec cet exercice de compréhension orale en anglais

Tu te demandes comment faire ton oreille en anglais et VRAIMENT progresser ?

Sur le court terme, le moyen terme et le long terme ?

Ma réponse est simple : écouter et retranscrire.

C’est une compétence linguistique largement sous-cotée dans l’apprentissage d’une langue étrangère, car, spoiler alert : ça prend du temps.

Le temps de :

  • l’écoute ;
  • la réécoute ;
  • te dire « attends, j’ai l’impression que c’est pas ça, là… » ;
  • finalement conclure avec un « ok ! Je note ça, mais je ne sais pas ce que ça veut dire ».

Et à l’école, en cours d’anglais, on ne l’a pas forcément ce temps. Du coup : ne fais pas comme à l’école ! Prends-le ce temps. Et je te jure (ne jurez pas Marie-Thérèse !) tu ne le regretteras pas.

🎶 Follow me, je t’explique commentprogresser en compréhension orale en anglais. Et surtout, je t’offre mon exercice corrigé, rien que pour toi !

L’intérêt de la compréhension orale en anglais

Une langue, ça se parle. Woohoo, merci Jeanne, quel scoop ! My pleasure…

En fait, je veux surtout que tu retiennes une chose. Il est essentiel pour toi de progresser en compréhension orale en anglais, que tu sois débutant ou non. Parce que tu vas mobiliser cette compétence langagière en permanence dans la « vraie vie » : quand tu croiseras des touristes, quand tu intégreras une équipe qui aura des interlocuteurs à l’étranger, et last but not least quand tu vas passer des exams aussi !

En voyage en pays anglophone

Mis à part quelques panneaux et inscriptions, le gros des interactions se fera à l’oral. Au cours de conversations pour demander un renseignement, avec la réceptionniste de l’hôtel, le serveur du pub du quartier…

Tu auras besoin de savoir t’exprimer clairement. Mais en plus, il faudra que tu comprennes ce qu’on te dit ! Car c’est bien beau de gérer l’écrit. Par contre, l’oral, that’s another kettle of fish ! Entre le débit de parole, les expressions argotiques, l’accent de l’interlocuteur natif… Il y a plusieurs barrières à contourner pour fluidifier l’écoute et éviter tout quiproquo.

J’avais justement fait une petite vidéo sur quelques pépites issues de VRAIS témoignages de mes apprenants. Fou-rire garanti ! Tu verras pourquoi dans certains cas plus que dans d’autres bien prononcer et bien décrypter à l’oral, c’est hy-per important.

Pour passer des examens

La maîtrise de la compréhension orale en anglais est également fondamentale pour réussir divers examens. Le bac, le TOEIC, le TOEFL ou même un entretien d’embauche, il y a toujours du challenge ! Après tout, c’est quand même la langue anglaise, la plus parlée au monde. Aujourd’hui, on ne va pas se mentir, c’est indispensable. Tellement indispensable que la validation de certains diplômes (ingénieur, master, PNC…) est conditionnée à ta note au TOEIC. Oui la pression et là !

Lors de ces examens, la compréhension orale est l’une des quatre grandes compétences évaluées avec :

  • la compréhension écrite ;
  • l’expression orale ;
  • l’expression écrite.

Par exemple, pour un niveau avancé ou indépendant B2 (demandé pour la plupart des diplômes) le CECRL (cadre européen commun de référence pour les langues) a quelques exigences. D’abord, comprendre le contenu essentiel de sujets concrets ou abstraits dans un texte complexe, y compris une discussion technique dans sa spécialité. Ensuite, communiquer avec spontanéité et aisance avec un locuteur natif.  

Et ça, ça ne s’improvise pas du jour au lendemain ! C’est pourquoi tu dois faire ton oreille le plus tôt possible, et t’entraîner à comprendre les documents audios et vidéos pour bien gérer ces épreuves. C’est une habitude à prendre qui te sauvera lorsque viendra le moment d’interagir avec un examinateur, un recruteur ou même une jolie personne croisée dans la rue qui tente une connexion en te posant une question anodine !

Ta capacité à comprendre rapidement et précisément ce qui est dit se révèle donc être un véritable atout dans de telles situations. Qui que ce soit en face. Et quel que soit ton parcours à toi. Parce que des prétextes du genre « oui, mais moi, à l’école, tu comprends… » We don’t give a damn. Le silence n’est pas une option dear !

Mon exercice corrigé de compréhension orale en anglais

Donc : passons au vif du sujet, la mise en action : le fameux exercice que je te propose. Normalement, tu me connais, mon truc à moi ce sont plus les chansons. Ne vas pas croire que l’aie lâchée l’affaire ! Non, je varie les exos, et je prends en compte ceux que la musique empêche de capter les voix.

Pour que l’exercice soit efficace, il faut bien choisir la vidéo que tu vas écouter. Bon, pour ça, tu me fais confiance, c’est mon job. Mais first things first, tu attrapes un papier et un crayon (à l’ancienne !) ou les notes de ton tel (ouais, c’est moins bien darling, ça triche déjà un peu, car ça signale des erreurs que tu pourrais faire !) et tu vas retranscrire.

Pour un démarrage optimal, je t’en ai sélectionné une avec grand soin. Je l’ai choisie pour plusieurs raisons. D’abord, parce que c’est la voix de Julia Roberts, la seule, l’unique, la grande. Ensuite, parce qu’elle parle lentement. En plus, le message derrière est assez puissant. Enfin, la dernière raison, c’est parce que la grammaire et le vocabulaire sous-jacents ne sont pas si easy que ça. Évidemment, il n’y a pas de sous-titres, petit malin ! Du coup, tu vas bien progresser, crois-moi !

Et comme je suis une prof super sympa, je te file un petit coup de pouce. Ouais, je suis comme ça, moi ! Je te donne quelques mots qui pourraient être des points d’achoppement (Oooh, tu vas apprendre des mots en français en plus ! C’est cadeau…).

Verbes : to thrive / to falter.

Nom : eons.

Let’s go, lance la vidéo et commence l’exercice. En dessous, je t’ajoute quelques consignes pour tirer profit au maximum de cette compréhension orale en anglais.

Voilà comment tu peux améliorer ton écoute :

– Tu écoutes et tu notes tout. S’il faut relancer 5 fois, tu relances 5 fois.
Tu télécharges le corrigé en cliquant sur le bouton un peu plus bas. ⬇️
Tu compares à ta transcription ou ta tentative de transcription.
– Tu essayes de comprendre le décalage entre ce que tu as écrit et la correction. Est-ce que c’est dû à une erreur de grammaire ? De vocabulaire ? Une incompréhension liée à la prononciation ou la phonétique ?
– Ensuite, tu la réécoutes autant de fois que nécessaire pour bien l’assimiler.
– Si tu veux être mon meilleur élève, tu vas jusqu’au bout de l’exercice et tu t’enregistres en vocal. Tu essaies de parler anglais au même rythme que Julia, de garder l’intonation, et surtout, la prononciation. Parce qu’on ne le répètera jamais assez : s’entraîner à mieux prononcer, c’est aussi s’entrainer à mieux écouter ! Pour les débutants, ça ne sera pas facile, mais tu seras fier de l’effort. Oui, oui, moi aussi, je serai fière de toi, promis !

Et zou, progrès assurés !

Give me the correction, please !

T’inquiète, je te laisse pas en plan. Je t’avais promis la correction de l’exercice, alors la voilà ! Tu peux la télécharger juste dessous.

Alors, l’exercice t’a plu ? N’hésite pas à me dire en commentaires ce que tu as aimé ou trouvé difficile. Comme ça, je m’améliorerai pour le prochain exercice que je te prépare déjà !

Car oui, j’ai encore plein d’idées juste pour toi ! Te faire apprendre l’anglais de manière fun, interactive, décontractée et, de préférence, en chansons, c’est mon dada. J’ai appelé ce concept la méthode FRENCH. J’espère que tu l’apprécies autant que je prends plaisir à faire monter ton niveau d’anglais oral !

🎶you sing, you learn 🎶

and you’ll shine.